Santé dans le monde : l’OCDE dresse son panorama annuel

Santé dans le monde : l’OCDE dresse son panorama annuel

L’OCDE, comme chaque année, vient de nous livrer « son état de la santé » dans le monde (1) en sept chapitres qui passent en revue les personnels et service de santé des principaux pays de la planète (34 au total), les qualité et accès aux soins dans ces derniers, les dépenses qu’ils consacrent à la santé des population, en particulier aux vieillissement et soins de longue durée.

En 2011, on compte deux spécialistes pour un généraliste en moyenne dans les pays de l’OCDE. La hausse lente, voire le recul, du nombre de généralistes suscite des préoccupations quant à l’accès aux soins primaires. La qualité de ces derniers s’améliore dans la plupart des pays, comme le montre la réduction des hospitalisations évitables pour cause de maladie chronique telle que l’asthme et le diabète. Cependant, tous les pays peuvent encore faire des progrès sur les soins primaires afin de réduire davantage ces hospitalisations coûteuses.
L’espérance de vie à 65 ans continue de progresser et a atteint presque 21 ans pour les femmes et 18 ans pour les hommes en 2011 dans les pays de l’OCDE. Cependant, ces années de vie supplémentaires sont souvent accompagnées par des maladies chroniques.
Les maladies chroniques telles que le diabète et la démence se répandent. En 2011, dans les pays de l’OCDE, près de 7 % des 20-79 ans – soit plus de 85 millions de personnes –souffraient de diabète.
La part des dépenses de santé restant à la charge des patients crée des obstacles à l’accès aux soins dans certains pays. En moyenne, 20 % des dépenses de santé sont pris en charge directement par les patients, mais dans des proportions qui vont de moins de 10 % aux Pays-Bas et en France à plus de 35 % au Chili, en Corée et au Mexique.
En 2011, les dépenses de santé représentaient en moyenne 9.3 % du PIB dans les pays de l’OCDE, contre 9.4 % en 2010. Avec 17.7 % de leur PIB consacré à la santé, les Etats-Unis caracolent en  tête, loin devant la France (11,6 %) et très loin devant la Chine et l’Inde (respectivement 5.2 % et 3.9 %).
En moyenne dans les pays de l’OCDE, 20 % des dépenses de santé sont réglées directement par les patients. En 2011, dans l’ensemble de l’OCDE, environ 19 % des dépenses médicales à la charge des patients concernaient les soins dentaires (16 % en France), et 12 % les lunettes, les prothèses auditives et autres dispositifs thérapeutiques (14 % en France).
Le vieillissement de la population constitue un défi commun à l’ensemble des pays de la zone analysée par l’OCDE : dans environ deux tiers des pays membres, 25 % au moins de la population sera âgée de plus de 65 ans d’ici 2050 (26 % en France). En 2010, 4 % de la population était âgée de 80 ans ou plus en moyenne dans les pays de l’OCDE (5 % en France). D’ici 2050, cette proportion atteindra 10 % (11 % en France). « Dans la mesure où la part de la population active devrait diminuer, le vieillissement de la population aura également une incidence sur le financement des systèmes de protection sociale et sur l’offre potentielle de main-d’oeuvre dans l’économie », note le rapport de l’OCDE.

Jean-Jacques Cristofari

(1) Panorama de la santé 2013, Les indicateurs de l’OCDE, Éditions OCDE.
http://dx.doi.org/10.1787/health_glance-2013-fr

Cet article a été publié dans Actualité, Dossiers thématiques.