Réduire les coûts : un impératif pour les complémentaires

Réduire les coûts : un impératif pour les complémentaires

Les assureurs complémentaires veulent offrir de meilleurs services à leurs clients. Ils doivent à cet effet optimiser les dépenses de santé de leurs clients par une analyse affinée de ces dernières. Viamedis Santé leur propose dans ce but, une somme d’outils de contrôle tarifaire.

Analyser en temps réel le positionnement des tarifs selon les pratiques du marché de la santé pour les postes optique et dentaire, ainsi que pour les dépassements d’honoraires à l’hôpital est possible. Viamedis a mis en place à cet effet plusieurs solutions, dénommées Argos, qui combinent une application web de saisie et de consultation d’analyses tarifaires, un service de contrôle des tarifs pratiqués qui passe également par Internet, en s’appuyant sur des bases tarifaires actualisées dans les domaines de l’optique, du dentaire et de l’hospitalisation. « Notre solution Argos est indépendante des outils de Viamedis Santé, souligne dans ce registre Benoit Laval, directeur commercial chez Viamedis Santé. Elle permet d’effectuer en temps réel les contrôles tarifaires des prestations. Ces derniers peuvent influer la suite du processus décisionnel d’acceptation ou de refus des devis et PEC optique selon les modalités choisies par le client. »

Ainsi, Argos Optique permet à une complémentaire de se positionner sur les tarifs proposés par le ou les professionnels de santé. Neuf variables discriminantes sont incluses dans son référentiel de base (géné¬ration, matériau, indice, photochromique, teinte, durci, anti-reflet, cylindre et sphère). Deux autres référentiels permettent d’autres interrogations. « Ces divers référentiels sont construits automatiquement à partir des habitudes de consommation des clients Viamedis, stockées sur les bases Viamedis, pour le poste Optique », note Benoit Laval.
Les analyses tarifaires ainsi que leurs données de contexte sont conservées sur 2 périodes, d’une durée minimale de 2 ans et 3 mois pour répondre à d’éventuelles réclamations, et d’une durée  de 5 ans pour permettre le pilotage de l’activité optique.

La solution dentaire d’Argos permet de connaître, à partir de variables d’interrogation, les tarifs proposés selon la zone d’exercice du professionnel et des gestes qu’il exécute. Elle permet d’interroger des référentiels et de comparer les prix pratiqués sur le marché. La lecture des résultats est facile et compréhensible et rend aisée les explications sur le devis. Cette lecture précisera la conformité du tarif à ceux habituellement constatés ou précisera que l’analyse est « impossible » et pourquoi. Le référentiel tarifaire Argos dentaire a été établi statistiquement à partir des travaux de la CNAMTS.

Enfin, Argos hospi donne également accès aux tarifs proposés selon la zone d’exercice du professionnel de santé et des gestes exécutés. Le module dépassements d’honoraires englobe trois référentiels : du territoire – avec un niveau d’analyse très fin, si la commune ou son code postal sont renseignés sur le devis -  au national, en passant par le niveau régional – avec un niveau plus agrégé. Il indique le niveau de conformité du tarif pratiqué (conforme ou supérieur à ceux habituellement constatés) ou si l’analyse est impossible. « Ces référentiels sont fournis par l’Agence Technique de l’Information en Hospitalisation et ils sont fondés sur l’activité des médecins en 2013. Tous les contrôles de tarifs effectués par Argos Hospi se basent sur un prix de référence pour justifier la cherté ou non d’un tarif », note encore le directeur commercial de Viamedis Santé. « Désormais, avec Argos, les complémentaires  peuvent consulter et comparer en un seul « clic » les prix de marché en optique, dentaire et les dépassements en hospitalisation. »

Jean-Jacques Cristofari

Cet article a été publié dans Actualité, Dossiers thématiques.