Europe : les dépenses de santé marquent le pas

Europe : les dépenses de santé marquent le pas

Selon le nouveau rapport conjoint de l’OCDE et de la Commission européenne, les dépenses de santé ont reculé au sein de l’Union européenne en 2010. Cette chute des dépenses de santé par habitant et en pourcentage du PIB met fin à la hausse observée au cours des années ayant précédé la crise économique. D’un taux de progression annuel moyen de 4,6 % entre 2000 et 2009, les dépenses de santé par habitant ont reculé à -0,6 % en 2010. « C’est la première chute que connaissent les dépenses de santé en Europe depuis l’année 1975 », commente l’OCDE. En Irlande, où la dépense moyenne par habitant est de 2 862 euros, elles ont reculé de 7,9 % en 2010, alors que leur taux de progression annuel moyen entre 2000 et 2009 était de 6,5 %. En Estonie, où la dépense moyenne  se situe à 995 euros, les dépenses de santé par habitant ont chuté de 7,3 % en 2010, après avoir enregistré des hausses de plus 7 % par an entre 2000 et 2009. En Grèce, où la dépense moyenne est en 2010 de 2 244 euros, on estime qu’elles ont décliné de 6,7 % en 2010, après avoir connu une progression annuelle de 5,7 % entre 2000 et 2009. A l’inverse, la France, dont le niveau moyen de dépenses de santé par habitant se situe à 3 058 euros, ces dernières ont augmenté de 0,8 % en 2010 et de + 2,1 % entre 2000 et 2009. En pourcentage du PiB, c’est aux Pays-Bas que les dépenses de santé sont les plus élevées (12 %), suivies par l’Allemagne et la France (11,6 %). Le rapport indique par ailleurs que l’on compte désormais bien plus de spécialistes que de généralistes dans quasiment tous les pays de l’Union, « en raison du désintérêt pour la médecine « familiale » traditionnelle et d’un écart de rémunération croissant entre les uns et les autres »

NB : Le « Panorama de la santé : Europe 2012 » de l’OCDE et de la Commission européenne présente des indicateurs clés sur l’état de santé, les déterminants de la santé, les ressources et activités liées aux services de santé, la qualité des soins, ainsi que les dépenses et le financement de la santé dans 35 pays européens, y compris les 27 États membres de l’UE, 5 pays candidats à l’adhésion et 3 pays membres de l’AELE.
Pour lire le rapport : www.oecd.org/health/healthataglanceeurope.htm

Cet article a été publié dans Actualité, Dossiers thématiques.