Banque et base de données publique : vers l’ouverture

Banque et base de données publique : vers l’ouverture

Le ministère de la Santé a ouvert début octobre la première base de données publique sur les médicaments, hébergée sur un site internet (1). Placée sous le pilotage de la direction générale de la santé (DGS), cette base de données regroupe des données issues de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), de la Haute autorité de santé (HAS) et de l’Assurance maladie (CNAMTS). Elle fournira des informations sur l’intégralité des spécialités pharmaceutiques commercialisées sur le marché français ou dont l’arrêt de commercialisation date de moins de deux ans.
En parallèle, la Mutualité a fait connaître ses statistiques sur l’évolution des dépenses en médicament et leur financement par les mutuelles. Le médicament constitue ainsi le premier poste des dépenses prises en charge par ces dernières (23,2 %, contre 16,0 % pour le régime obligatoire), devant les biens médicaux (16,9 % contre 3,7 %) et les remboursements de soins médicaux (14,3 %) ou dentaires (14,7 %, contre 2,4 %). « En 2012, les remboursements de médicaments des mutuelles ont chuté de 6,1%, essentiellement sous l’effet d’une baisse des prix et des volumes prescrits », note la FNMF

(1) www.medicaments.gouv.fr

Cet article a été publié dans Actualité, Dossiers thématiques.